2018, l’essor de la 4G fixe

L’accès Internet est en pleine mutation en France. Dans sa lutte contre la fracture numérique, le gouvernement a imposé aux fournisseurs d’accès de fournir une box 4G dans leur catalogue afin de délivrer une connexion décente aux abonnés les plus éloignés de noeuds de raccordement.

Martinelle / Pixabay

Le début timide des box 4G

En 2017, Bouygues Telecom a sorti sa première box 4G illimitée à destination des particuliers. Un illimité qui s’est vite transformé en un fair use de 200 Go par mois. Et si un tel fair use est plus que suffisant pour une utilisation de 2012, elle est bien insuffisante pour quiconque consomme du média, notamment vidéo.

SFR et Orange ont emboîté le pas de Bouygues et proposé chacun leur box 4G, avec des fair use de respectivement 200 Go et 100 Go. Parallèlement, le gouvernement a imposé la présence de ces box au catalogue des différents opérateurs.

Vers la fin des fair use ?

Depuis fin mai 2018, Bouygues a modifié son offre 4G : illimitée la première année à un prix promotionnel de 32,99€, les clients consommant moins de 200 Go par mois peuvent conserver ce tarif après la première année. Pour les autres, l’offre devient réellement illimitée pour 10€ mensuels de plus.

Pour cette rentrée, NRJ met un coup de pied dans la fourmilière avec une offre presque illimitée, puisque disposant d’un fair use de 1 To (1000 Go) pour seulement 30€/mois. Un coup de tonnerre qui va obliger les opérateurs historiques à réagir, y compris Bouygues qui, malgré l’absence de fair use, propose une offre à un tarif nettement plus élevé une fois la période de promotion terminée. Orange et SFR, eux, sont complètement largués.

Et c’est sans compter sur la rentrée de Free, qui va proposer sa Freebox V7 d’ici quelques semaine, et qui sera vraisemblablement une box hybride, couplant donc ADSL ET 4G, et offrira ainsi une mutualisation des deux sources pour offrir de meilleurs débits. Quant au fair use, Free nous a habitué a frapper très fort sur ce critère. 2018 semble donc une année charnière côté Internet via 4G, pour le plus grand bonheur de ceux qui ont (comme moi) un débit famélique en ADSL…