Charlie Hebdo sur tablette

A la suite des événements de la semaine dernière, les français se sont rassemblés dans la rue ce week-end, dans un formidable élan de solidarité et d’amour. Le plus gros rassemblement depuis la libération d’après la presse. C’était beau, émouvant, drôle aussi, entre le pigeon qui fait ses besoins sur l’épaule du président et Nicolas qui joue des coudes pour être sur une photo historique… Mais c’était aussi plein d’hypocrisie, et dès le lendemain, les beaux discours d’amour, de tolérance, de solidarité, de soutien, étaient oubliés.

Car mercredi est sorti le dernier numéro de Charlie Hebdo. Et là, le naturel est revenu au galop : une grosse partie de la presse britannique qui refuse de montrer la une, un premier ministre turc (pourtant présent dimanche à Paris) qui qualifie cette une de « grave provocation », le mufti de Jerusalem qui la qualifie « d’insulte aux musulmans », alors que cette une est au contraire un message de compassion et de paix. Et, pire que tout, des gens qui se battent (!) pour avoir leur exemplaire !

une-charlie-hebdo-14012015

Alors que le tirage était au départ prévu à un million d’exemplaires, et devant l’engouement des français, il a été porté à trois millions. Puis à cinq. Alors qu’il était habituellement tiré à moins de 100 000 exemplaires. Et malgré tout, les gens étaient prêts à se battre, certains en sont même venus aux mains, pour avoir le précieux papier. Alors qu’il sera distribué pendant 15 jours ! Sans compter ceux qui l’achètent dans le but de le revendre sur les marchés parallèles à des prix indécents. Où sont passés les beaux discours de ce dimanche ? Où est le message d’amour, de paix, de solidarité ? J’écris cet article en mon nom, et je dois dire que je suis effaré devant tant de bêtise. J’espère sincèrement que les dessinateurs de Charlie s’inspireront de ces comportements pour leur prochaine une…

Toujours est-il qu’hier matin, je mettais ce message sur Facebook :

« Je ne lis pas Charlie parce que je n’aime pas la presse papier. Pas pour ce qu’elle est, mais à cause des déchets générés par la production d’un journal ainsi que les ressources nécessaires. Si Charlie faisait une version dématérialisée, je m’abonnerais sans aucun doute ! »

Et j’ai eu hier soir l’agréable surprise de voir que Charlie Hebdo mettait à disposition son application sur iPad/iPhone, Android et Windows Phone. Plus de raison de vous battre, mesdames et messieurs, plus besoin de vous lever aux aurores et de faire la queue pour lire Charlie ! Le journal est maintenant disponible sur smartphone et tablette. Il n’en fallait pas davantage pour contenter le technophile que je suis ! Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur les liens ci-dessous pour installer l’appli, vous pourrez ensuite acheter Charlie Hebdo sans bouger de chez vous. Attention, il ne s’agit pas d’un abonnement, vous l’achetez au numéro !

store-ios android-app-on-google-play WPS_Windows