Freebox mini : pas assez costaude ?

Souvenez-vous, il y a quelques mois, je vous faisais part de mon enthousiasme sur la sortie de la Freebox mini 4K. Qu’en est-il aujourd’hui ?

C’était il y a environ 6 mois. Free jetait un nouveau pavé dans la mare en lançant la Freebox mini 4K, une box sous Android TV, d’ailleurs la toute première en France (au monde ?). Alors qu’elle était vantée comme résolument innovante par Free, je me suis empressé de la commander, et à peine reçue, je me suis empressé de tenter d’installer 1001 apps, comme je le fais avec mon smartphone. La box a-t-elle tenu le coup ? Réponse.

L'écran d'accueil de la Freebox mini

L’écran d’accueil de la Freebox mini (oui, j’ai des enfants !)

Freebox mini, version Seb

J’avais installé sur ma Freebox mini quelques applis qui tournent en tâche de fond : Tasker, bien sûr, mais aussi Voice Notifier, afin de vocaliser mes notifications, ainsi que Pushbullet. Ajoutons à cela une appli de contrôle de la rotation des applis (pour certaine applis récalcitrantes), et probablement 2 ou 3 autres, dont j’ai oublié le nom (et l’utilité).

Niveau applications autres, j’avais installé Kodi, bien sûr, Plex, Spotify, Google Photos, Jumptuit, The Weather Network, Nova Launcher, HAL, ES Explorer, Sideload launcher…

Spotify sur la Freebox mini 4K

Spotify sur la Freebox mini 4K

L’expérience

Au début, tout est tout beau, tout rose. La Freebox mini permet tout un tas de bidouillages, et apporte même la domotique au niveau de la télévision. Autant dire que j’étais ravi ! Mais tout ceci était entaché par des redémarrages intempestifs, une télécommande qui ne répondait plus après la mise en veille, des plantages plus ou moins sévères, combien de fois ai-je dû débrancher et rebrancher la box pour retrouver quelque chose de fonctionnel ?

Puis est arrivée la mise à jour 1.1.0. Et force est de reconnaître que pas mal de bugs ont été résolus avec cette mise à jour. Mais, hélas, ce ne fut pas suffisant. La box était toujours horriblement lente, la commande vocale mettait un temps fou à se lancer, j’avais des saccades lors de lectures de films sur Kodi (y compris sur des films en SD !), des pertes de connexions avec mon serveur Plex…

Au niveau des services TV, ce n’était pas la gloire non plus : j’avais souvent ce que ma femme et moi avons fini par appeler des « forfaits voyelles », c’est à dire des freezes en série pendant quelques secondes. Lorsque j’étais connecté en wifi, ces freezes pouvaient durer parfois plus de 30 secondes. Et le souci se produisait sur Free TV, le replay, les enregistrements et même sur Canalsat. Cerise sur le gâteau,  si je regardais Free TV, je pouvais être sûr que je me retrouvais sans son sur ma session Kodi qui suivait. J’étais alors obligé de rebooter la Freebox mini. Quoi, encore ?

J’avoue que j’ai vraiment eu envie de renvoyer la box à Free. Mais c’était sans compter sur le côté WAF de la Freebox mini, car malgré ses défauts, ma femme l’adore. J’ai donc tenté le tout pour le tout : un reset complet. Je n’ai réinstallé que deux choses : Kodi, bien sûr, et ES File Explorer. Le constat est sans appel : depuis, la box tourne sans aucun problème, plus de lag, de freeze, de plantage, de redémarrage, de saccade, bref, une horloge.

Que peut-on en conclure ? Pour moi, c’est très simple : la Freebox mini est totalement sous-dimensionnée par rapport à ce que permet Android à ce jour. Et je n’ai essayé ni les jeux, ni la vidéo 4K, mais vu l’expérience que j’en ai eu, je suis pessimiste par rapport à ces deux domaines et les ressources qu’ils demandent. En bref, la Freebox mini est une bonne box, mais n’espérez pas bidouiller avec, vous allez vite la mettre à genoux ! Et pour la petite histoire, j’avais, grosso-modo, la même installation logicielle sur mon Motorola Moto G, en dehors d’Android lui-même, puisqu’il était en version 4.4. Et bien figurez-vous que ce smartphone d’entrée de gamme était infiniment plus véloce et stable que la Freebox mini, c’est dire !

Au final, est-ce que je recommande cette box ? Si le but est simplement de regarder la télé, et l’utiliser en média-center, alors sans aucun doute. Mais si vous voulez « une box de geek », passez votre chemin, et orientez-vous sur une Nexus ou une Shield !