ImperiHome sur Windows ? Presque !

Un petit outil permet un semblant d’utilisation des apps Android sur Windows. J’ai immédiatement pensé à ImperiHome. Alors, est-ce que ça marche ?

Avant-hier, Google a lancé l’extension ARC Welder pour Chrome, qui permet de tester les applis Android sur Windows. Je me suis dit « Chouette ! Voilà un moyen d’installer Tasker et ImperiHome sur ma tablette Windows ! » Mais la vérité, c’est que j’ai vite déchanté.

ImperiHome sur Windows : fail !

J’ai d’abord téléchargé l’extension Chrome sur mon PC de bureau. J’ai ensuite téléchargé l’apk de Tasker pour commencer. Une appli utilisable, mais que je n’ai pas encore eu le temps de tester outre-mesure. De plus, impossible d’activer la version définitive, car l’accès au Play Store n’est pas encore implémenté.

J’ai ensuite installé l’apk d’ImperiHome. L’appli se lance bien, tout comme Tasker, mais tout comme Tasker, on reste cantonné à la version Lite, donc pas moyen d’importer une configuration depuis un autre appareil, et on reste également cantonné à 2-3 designs disponibles seulement.

ImperiHome sous Windows, ça tourne, mais c'est light !

ImperiHome sous Windows, ça tourne, mais c’est light !

Pour terminer, j’ai voulu voir ce que cela donnait sur ma tablette Asus T100. L’extension était installée (magie de la synchronisation des comptes Google), j’ai donc tenté l’installation de Tasker. Rien à faire, rien ne se passait. J’ai ensuite tenté celle d’ImperiHome, mais là non plus, rien à faire. Pire, cela m’a planté l’extension, qui, depuis, reste désactivée. Une incompatibilité avec les systèmes 32 bits ? Peut-être. Mais il y a une autre ombre au tableau : en effet, on ne peut installer qu’une seule appli à la fois. Quand j’ai voulu installer ImperiHome, Tasker a été supprimé du système. Tout simplement.

Toujours est-il que ce n’est peut-être qu’un galop d’essai, et que Google songe réellement à rendre les apps Android disponibles sur Windows. Mais pour le moment, c’est bien pour les développeurs. Pour les autres, il y a encore Bluestacks, DuOS-M ou le dual boot… avec les inconvénients qui vont avec !

Affaire à suivre, donc !