L’horloge astronomique de Ploërmel

La commune de Ploërmel, située dans le Morbihan, abrite, bien cachée dans la cour de la Maison de la Congrégation des frères de Ploërmel, une magnifique horloge astronomique. Une formidable oeuvre d’horlogerie dont l’auteur n’était pas horloger.

Histoire

L’horloge a été créée par le frère Bernardin, de son vrai nom Gabriel Morin (1812-1876) qui, comme indiqué précédemment, n’avait aucune formation horlogère. Il était en effet professeur de mathématiques, d’astronomie et de navigation. Cette horloge a été réalisée avec l’aide de ses élèves entre 1850 et 1855, avec pour but d’illustrer ses cours.

Description

L’horloge comporte 250 roues dentées et 1200 pignons qui commandent 10 cadrans, chacun ayant une fonction particulière.

  • Cadran 1 : heure de Ploërmel. Il s’agit d’une horloge traditionnelle intégrant les coordonnées de Ploërmel. À noter qu’à l’époque de la construction de l’horloge, l’heure n’était pas uniformisée en France. Cette horloge indiquait donc l’heure précise de son lieu, qui était différente de celle de Paris, à quelques minutes près. Elle n’intègre pas non plus l’heure d’été, qui n’existait pas alors, ni le passage à l’heure de Greenwich (UTC) qui a eu lieu en 1911, et encore moins le passage à UTC+1 qui fut décidé en 1945. Il n’est donc pas étonnant que le visiteur ne soit pas à la même heure que cette horloge.
  • Cadran 2 : jour de la semaine et quantième du mois. La couronne intérieure indique les jours de la semaine et la couronne extérieure indique le quantième, sur 31 jours. Sur les mois comptant 30, 29 ou 28 jours, la correction doit être faite manuellement.
  • Cadran 3 : âge de la Lune (sur 29,53 jours) et position du Soleil dans le Zodiaque (sur 365,24 jours).
  • Cadran 4 : équation du temps et temps solaire moyen.  L’équation du temps est la différence entre le temps solaire moyen (où l’on admettrait que la journée dure 24 heures à l’équateur) et le temps solaire réel.
  • Cadran 5 : temps moyen de l’hémisphère nord
  • Cadran 6 : temps moyen de l’hémisphère sud. Ces deux cadrans tournent en 24 heures.
  • Cadran 7 : positions de la Lune, de la Terre et du Soleil
  • Cadran 8 : carte du ciel de l’hémisphère sud
  • Cadran 9 : carte du ciel de l’hémisphère nord. Ces deux cadrans effectuent un tour complet en 23 heures et 56 minutes.
  • Cadran 10 : ascension droite, années (cadran gradué de 0 à 99) et siècles (cadran gradué de 18 à 27 dont l’aiguille effectue un tour en un millénaire)

De l’autre côté se trouve un planétaire dont les planètes se déplacent en temps réel. En plus du Soleil, sont représentées Mercure, Venus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter et ses lunes Galiléennes (Io, Éurope, Ganymède et Callisto), Saturne et Uranus. Neptune, qui a été découverte en 1846, et Pluton, découverte en 1930 et qui a perdu son statut de planète en 2006, ne sont pas représentées.

Les distances relatives des planètes par rapport au Soleil sont respectées, à l’exception d’Uranus. Les échelles des planètes, en revanche, sont fictives. La rotation de la Terre sur elle-même est juste également, de même que l’inclinaison de son axe, et les positions des satellites de Jupiter sont également conformes à leur situation réelle. La Lune, quant à elle, effectue le tour de la Terre en 29,5 jours.

Tout cela repose sur un seul pendule qui oscille à la seconde. L’horloge doit être remontée à la main chaque jour, tâche dont s’acquitte le frère en charge de l’horloge.

Accueil des visiteurs

L’accès à l’horloge astronomique de Ploërmel est libre de 9:30 à 18:00 tous les jours, et se fait par l’accès situé place La Mennais en centre-ville. À l’origine située dans une salle de classe, elle est maintenant dans un kiosque au milieu de la cour intérieure. De part et d’autre du kiosque se situent des écrans permettant de suivre une vidéo explicative en images de synthèse.

L’horloge astronomique de Ploërmel a été classée monument historique en 1982.

Sources