Plex : éviter le transcodage

Plex est un formidable logiciel. Cependant, le transcodage est fréquent et met l’ordinateur à rude épreuve, sans parler du bruit. Voici comment l’éviter.

S’il est un formidable compagnon du Chromecast, il s’agit bien de Plex. Ce logiciel, faut-il le rappeler, permet de diffuser vos films et musiques sur votre TV, avec une superbe interface de commande sur smartphone, tablette et PC. Mais s’il est si super, pourquoi fait-il ventiler à fond votre PC ? La raison se résume en un mot : transcodage.

Plex

Plex

Pour que Plex ne fasse plus souffler votre ordi…

Si Plex permet d’afficher vos films sur votre Chromecast, ce n’est pas parce que le Chromecast accepte tous les formats. Au contraire, même, le Chromecast n’accepte principalement que le MP4. Or, il y a fort à parier que vos films sont dans un format différent : mkv, avi, xvid… Si vous pouvez voir vos films, c’est en fait parce que Plex transcode vos films à la volée : il les décode, puis les réencode dans un format lisible par le Chromecast. Voici pourquoi Plex donne l’impression de mettre l’ordi à rude épreuve. En effet, l’encodage vidéo est une opération qui demande beaucoup de ressources, principalement au niveau du processeur.

Le but est donc de faire en sorte que l’ordi ne souffle plus comme un boeuf chaque fois que Plex lit un film. Et le meilleur moyen pour cela, c’est de donner à Plex directement le bon format. Ainsi, il n’aura plus besoin de transcoder vos vidéos, ainsi vous pourrez regarder vos films dans le calme. Bien entendu, cela va vous donner un peu de travail, puisqu’il vous faudra réencoder vos films vous-mêmes, à la main. Nous utiliserons pour cela l’excellent logiciel Handbrake, qui est d’une simplicité déconcertante.

Handbrake : préparez vos films pour Plex.

Handbrake : préparez vos films pour Plex.

Il vous suffit d’ouvrir Handbrake puis de glisser votre film dans la fenêtre du logiciel. En laissant les réglages par défaut (en faisant tout de même attention que le format soit bien en MP4), Plex devrait lire vos vidéos sans transcodage. Il vous reste à définir l’emplacement ainsi que son nom, et à cliquer sur Start pour que l’encodage commence. Bien entendu, on pourrait essayer d’optimiser les réglages aux petits oignons, Handbrake n’est pas avare sur ce point, mais je n’ai pas la prétention de donner un cours d’encodage. Et si vraiment vous voulez aller plus loin, de nombreux forums (le plus souvent hélas en anglais) pourront vous donner des pistes d’améliorations. Vous pourrez cependant choisir sans risque le format High profile qui vous donnera une meilleure qualité que le mode Normal.

Au boulot !

Voilà qui devrait vous occuper quelques heures, mais après cela, quel plaisir de regarder un film sans profiter du vacarme du ventilateur ! Peut-être que plus tard, lorsque vous vous ferez un petit plateau télé, vous aurez une petite pensée pour Techno-bidouille ! Et à ce moment-là, venez faire un coucou, et/ou partagez cet article !