Sarah sur mobile, c’est Otomatik !

Lorsque l’on souhaite utiliser Sarah sur un smartphone, il n’y a pas 36 solutions : c’est Sarah Controller. Mais en fouinant un peu, on tombe sur Otomatik, une petite perle…

Peut-être êtes-vous dans le même cas que moi : vous souhaitez utiliser Sarah sur votre mobile. Malheureusement, les applications ne sont pas légion. Sur le Play Store, il n’y en a qu’une : Sarah Controller. Et c’est en farfouillant dans la communauté Google+ que je suis tombé sur Otomatik. Je ne sais même pas pourquoi je ne vous en ai pas parlé plus tôt tant cette appli est excellente !

Otomatik, ou Sarah sur votre mobile.

Ne cherchez pas Otomatik sur le Play Store, elle n’y figure pas. Otomatik est une appli qui n’a pas dépassé le stade de la beta, ce qui est fort dommage d’ailleurs tant son potentiel est énorme. Elle a été créée par Julien Delnatte et est disponible aussi bien sur Android que sur iPhone (jailbreaké). Comme je le disais, cela fait un moment que cette appli n’a pas évolué, mais elle offre déjà beaucoup et fonctionne parfaitement, sur la version stable de Sarah en tout cas (la 3.16 à ce jour).

Otomatik offre bien entendu la reconnaissance vocale, basée sur l’API de Google. Mais ce n’est pas tout. Otomatik vous permet de faire parler Sarah à la demande, de mettre vos commandes favorites… en favoris, et même de créer un dashboard avec accès rapide à vos commandes préférées, sous forme de boutons personnalisables.

Le dashboard Otomatik

Le dashboard Otomatik

Otomatik : la reconnaissance vocale de Sarah

Otomatik : la reconnaissance vocale de Sarah

Bien entendu, l’appli vous offre un accès local ainsi qu’un accès distant, pour peu que vous ayez donné à Sarah une IP accessible de l’extérieur.

Pour moi, il ne manque pas grand-chose à Otomatik pour devenir l’appli parfaite. Peut-être une compatibilité Android Wear, mais vous vous doutiez que j’allais écrire ça, pas vrai ? Mais avec un peu de chance, cet article donnera l’envie à Julien Delnatte de reprendre le développement de l’appli, allez savoir…

Bref, pour télécharger Otomatik, c’est par ici