Améliorez l’adhérence de votre imprimante 3D pour 5€

L’adhérence de votre plateau est un point crucial pour réussir vos impressions et éviter le warping. Voici comment l’améliorer pour 5€ maximum.

De l’importance de l’adhérence en impression 3D

Le warping est un phénomène en impression 3D qui consiste en une déformation du modèle au niveau de ses premières couches. De quoi ruiner littéralement une impression.

Le phénomène de warping. Image de 3DRuck.com

Le phénomène de warping. Image de 3DRuck.com

Comme tout débutant, je pense, j’y ai été confronté sur mon imprimante Anet A8 que je vous ai proposée en test il n’y a pas longtemps. Pour rappel, il s’agit d’une imprimante en kit à 150€ basée sur le modèle de la Prusa I3, équipée d’un plateau chauffant.

Mais revenons à nos moutons. Afin d’éviter le warping, la première chose à faire est de s’assurer que le filament fondu adhérera bien au plateau lors des premières couches. Voyons comment cela se passe.

Les différents moyens

Le fait que le plateau soit chauffant est déjà une bonne chose. En effet, il va maintenir les couches inférieures au chaud, ce qui va déjà, en soi, contribuer à éviter le warping. J’ai fait un test d’impression sans faire chauffer le plateau, ça a été une catastrophe !

Ensuite, il est recommandé de recouvrir votre plateau de scotch (du scotch de peintre fait très bien l’affaire). Cela améliorera l’adhérence et protégera votre plateau des rayures. Cette méthode a cependant trois inconvénients : la consommation de scotch est importante, d’une part, et les résidus salissent le plateau. Mais plus important, vous devez juxtaposer plusieurs bandes de scotch pour recouvrir le plateau, et les traces de jointures sont visibles sur le modèle imprimé.

Vous disposez enfin de divers revêtements spécialisés, dont je n’imagine même pas le prix, qui doivent tout de même avoir, je pense, une certaine efficacité. Mais trop cher, trop cher…

La méthode ultime

Pour ma part, et après de nombreuses lectures sur le net, j’ai simplement fini par acheter une plaque de verre de 3mm d’épaisseur, en 20,5 x 20,5 cm, que je pose simplement sur mon plateau chauffant. Ces dimensions me permettent toujours un accès facile à mes vis de réglage de niveau. Cette plaque m’aura coûté 1,40€ en magasin de bricolage. Elle sera maintenue en place sur le plateau par des petites pinces métalliques, initialement prévues pour le dessin. Comptez moins d’1,50€ les 6. Enfin, une bombe de laque fixation forte, de marque distributeur, assurera l’adhésion pour moins de 2€.

Cette solution, en dehors de son coût, possède plusieurs avantages. D’une part, le verre est un matériau bien plat. Ainsi votre plateau est assurément… plat. D’autre part, votre plateau devient amovible et se nettoie d’un coup d’éponge. Enfin, et pour moi le plus important en dehors de l’accroche, le modèle se décrochera bien plus facilement. La raison est simple : la laque se dissout à l’eau. Ainsi, lorsque votre impression est terminée, mettez quelques gouttes d’eau à la périphérie de votre modèle et laissez l’eau pénétrer dessous. Votre modèle va se décoller tout seul !

Autres pratiques

Enfin, si vous voulez éviter le warping, il y a une petite habitude à prendre lorsque vous préparez votre modèle : pensez à activer le brim (bordure) ou le raft (radeau). Ces deux méthodes vont ajouter de la matière, soit autour, soit en dessous de votre modèle, afin d’améliorer l’accroche. Cela ne coûte rien et peut éviter bien des tracas. Notez que le brim s’enlèvera bien plus facilement que le raft…

Sur ce, je vous souhaite de bonnes impressions !