Non classé

Une semaine avec le Xiaomi Miband 1s

J’ai eu la chance cette semaine de tester le Miband 1s de Xiaomi, deuxième itération (et demi) du bracelet connecté le moins cher du marché. Alors, ça donne quoi ?

Vendredi dernier, j’ai reçu de mon partenaire chinois Gearbest un petit paquet fort attendu. Après un déballage impatient, j’ai enfin pu voir et surtout essayer le descendant du bracelet connecté qui a défrayé la chronique, j’ai nommé le Miband, ici dans sa version 1s, à savoir celle qui inclut un capteur de fréquence cardiaque.

Le Miband 1s

Le Miband 1s

Mise en route du Miband 1s

Comme pour la plupart des produits Xiaomi, le bracelet est livré dans un emballage qui n’est pas sans rappeler le papier recyclé (une bonne chose si c’en est). La boîte est épaisse et protégera bien le bracelet des chocs pendant le transport, et ça tombe bien, car m’est avis que les colis voyageant beaucoup doivent être plutôt malmenés.

Le bracelet, dans sa boîte, était déjà chargé aux 2/3, une bonne chose là aussi, ça permet d’y goûter tout de suite. La notice est malheureusement en chinois, fort heureusement, le QR Code est un langage universel qui vous enverra directement sur le Play Store afin de télécharger l’appli Mi Fit.

Au lancement de l’appli, le bracelet est automatiquement détecté, il vous suffira juste de suivre les instructions sur votre smartphone. Facile… mais incomplet.

Mi Fit, mi-raisin

Car malheureusement, le Miband 1s n’est pour le moment pas prévu pour l’export, l’appli du Play Store correspond donc à la première version du Miband, celle sans le cardio. Aucune référence ne le mentionne donc au sein de l’appli. Il faudra donc farfouiller le web afin de trouver la bonne application, ou du moins la bonne version. Après l’installation, on constate en effet plusieurs références au cardio, que ce soit dans le menu (prise de mesure ponctuelle) ou dans la partie Running.

Chose intéressante, mais pas forcément agréable, l’appli Mi Fit est probablement la plus polyglotte que je connaisse. Si l’essentiel est traduit en français (ce qui est quand même appréciable), il reste néanmoins quelques parties en anglais, voire en chinois pour ce qui concerne les chaussures connectées ou la balance. Espérons donc que Xiaomi se décide réellement à internationaliser son Miband 1s.

Autre petite déception concernant l’appli : la précédente version, celle disponible sur le Play Store, est compatible avec l’appli Fit de Google. La nouvelle ne l’est pas. L’explication est simple : le Miband 1s ne s’exporte pas encore, et le Play Store n’existe pas en Chine, la conclusion est facile à tirer. Nul doute que ça arrivera bien assez tôt !

Du bon et du moins bon, donc, mais cela ne peut que s’améliorer !

A l’usage

L’appairage se fait donc sans souci. J’ai décidé de tester le produit sur 7 jours, voici donc le détail du test, nous verrons ensuite les conclusions que j’en tire.

<

ul>

  • Jour 1, vendredi : je découvre le Miband 1s. Je fais l’appairage, facile, l’appli est même en français en grande partie, un régal. Je regarde un peu l’évolution du comptage. Je teste la version du Play Store pour essayer la connexion avec l’appli Fit de Google, ça fonctionne pas mal, mais on dit au revoir au cardio, je reviens donc sur la version la plus récente.
  • Jour 2, samedi : aujourd’hui, je décide de mettre le bracelet en opposition à ma G Watch, qui fait tourner Google Fit. A la fin de la journée, Google Fit m’enregistre environ 1000 pas de plus (5000 vs 4000), mais je trouve quand même que 4000 est un nombre un peu optimiste.
  • Jour 3, dimanche : aujourd’hui, j’essaie avec le bracelet… dans la poche. En effet, je soupçonne le bracelet de détecter des pas non voulus, y compris lorsque je suis assis. Au moins, dans la poche, il ne compte que les va-et-vient de la cuisse, donc de vrais pas. Et en effet, il y a cette fois un différentiel encore plus important entre Google Fit et Mi Fit, de l’ordre de 30%.
  • Jour 4, lundi : retour au travail, où mon emploi m’interdit bracelet ou montre au poignet. J’en profite pour tester le réveil silencieux, à 5 heures du matin. Je décide d’utiliser le réveil intelligent. Celui-ci ne tient pas compte de votre cycle de sommeil, mais envoie dans la demi-heure qui précède l’heure réglée des vibrations à intervalles réguliers jusqu’à ce que vous vous leviez. D’ailleurs, il détecte le fait que vous soyez réveillé et debout, et les vibrations cessent d’elles-mêmes, j’adore ce truc ! Bon, ça implique de dormir bracelet au poignet, mais bon, de toute façon, si on veut en plus analyser son sommeil, on n’a pas vraiment le choix. Dont acte.
  • Jour 5, mardi : je continue d’analyser mon sommeil, en activant cette fois le contrôle régulier du rythme cardiaque pour une meilleure précision. Ce qui ne servira pas à grand-chose me concernant, car même sans ça, le bracelet a détecté que je passais de mauvaises nuits, la faute à une récente fracture costale. J’apprécie au passage l’absence de besoin de passer l’appli en mode nuit, elle s’en charge automatiquement, et la détection de l’heure d’endormissement et de réveil sont plutôt réalistes. Concernant l’analyse du sommeil, on ne notera que 2 états : sommeil léger ou profond. Au niveau de la répartition, je croi[limit]

    Offres partenaire

    AIWO 737A2 Laptop 4GB DDR3L RAM 128GB eMMC - $229.99 Free Shipping|GearBest.com

    Only $229.99,buy AIWO 737A2 Laptop 4GB DDR3L RAM 128GB eMMC at GearBest Store with free shipping.

  • Catégorie : Non classé

    Articles similaires

    Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

    Retour en haut